Now Reading:

Excursion au Wireless Festival à Londres

Excursion au Wireless Festival à Londres

Le festival anglais affirmait pour sa 9ème édition ses penchants définitivement hip-hop.

Cette année et comme à son habitude, le festival avait lieu dans deux villes avec un jour de décalage : à Londres donc, au Finsbury Park et à Birmingham au Perry Park.

En tête d’affiche on retrouvait Kanye West et Pharrell Williams, Drake mais aussi Bruno Mars. Pour ce qui est du reste, le Wireless proposait une programmation assez riche et variée orientée très hip-hop (avec notamment Wiz Khalifa, Angel Haze, et A$AP Ferg) qui cotoyait d’autres noms plus pop comme Clean Bandit ou Ellie Goulding.

Wireless Festival Lineup 2014

Cette année le festival a dû malheureusement faire face à une annulation de dernière minute : Drake, malade, a été contraint de renoncer à sa performance. C’est Kanye West qui le remplacera.

Bonjour Iggy Azalea

Sous un beau soleil, c’est au milieu de l’après midi que la nouvelle icône de rap féminin est montée sur la scène principale pour y performer les chansons de son album The New Classic sorti en avril dernier. La rappeuse assure en live, elle dévoile une scénographie assez basique mais des danseurs dynamiques et surtout une bonne aisance sur scène.

Iggy Azalea Wireless Festival

On redécouvre le fameux « Fancy » mais aussi le très dynamique « Bounce » en passant par le tempéré « Pu$$y ». Puis sur « Black Widow », Iggy invite la pimpante Rita Ora à la rejoindre sur scène. Une excellente surprise ! Les deux filles se taquinent et semblent être vraiment contentes de performer ensemble. Iggy Azalea nous quitte, après son hymne « Work ».

Un Pharrell Williams resplendissant

Le soleil se couche sur le Finsbury Park et c’est au tour de Pharrell de monter sur la scène. Son entrée en scène et son décor sont très décevants : l’artiste n’a rien amené de sa production (signée Woodkid) qui avait fait mouché à Coachella en avril dernier. C’est donc lui et ses danseurs qui parcourent sa discographie. Ici, Pharrell Williams se rattrape et donne ainsi des versions live de ses plus vieux titres avec N.E.R.D. comme « She Wants To Move », « Lapdance » et « Rock Star ». Cette variété de titres est vraiment appréciable et permet d’éviter certains morceaux un peu redondants de son dernier album GIRL.

Pharrell Williams Wireless Festival

Pharrell, de son nom de scène, se révèle très jovial et dynamique en live, ce qui va bien entendu en coordination avec son inévitable « Happy« . Cette chanson sera d’ailleurs interprétée en dernier après avoir fait attendre pendant plus d’une heure les spectateurs ayant découvert l’artiste cette année.

Kanye West : tête d’affiche du Wireless Festival

Enfin, les foules se rassemblent autour de la scène principale pour le dernier concert de la journée : le Kanye West Summer Run. Les techniciens installent un écran géant multifaces, haut d’une quinzaine de mètre au fond de la scène. Pharrell Williams, le jeune rappeur Travi$ Scott et l’entourage de Kanye West viennent se placer au pied de la scène pour assister à la performance de leur ami et collaborateur.

Kanye entre alors sur scène dans le chaos le plus total : aboiements de chiens en rages, riff de guitares débridées et cris. L’écran se colore peu à peu d’un ton rouge sang et c’est l’épileptique « Black Skinhead » qui ouvre le concert. Le public se déchaine.

Passé la folie avec « Don’t Like » et « Cold«  l’ambiance retombe un peu sur « New Slaves » interprété en immobilité par le rappeur. Enfin, Kanye nous offre les live de ses classiques, bien qu’un peu démodés, « Power » et « Stronger »Sur l’écran central sont diffusées les images en direct de la performance, traitées en noir et blanc, en négatif ou avec une forte saturation des couleurs. Le résultat est plutôt saisissant d’autant plus que les plans sont essentiellement très serrés.

Kanye West Wireless Festival

C’est sur « Runaway » et l’inévitable rant, typique des concerts de Kanye, que les fans trouvent leur bonheur . Pendant plus de 18 minutes le rappeur fait l’éloge de lui même, râle sur la manipulation des médias et des marques.

“They’re trying to control all of you….If this is what you want to to do, if this if what you want to change the world, this is what you have to do.”

Kanye West Wireless Festival

Le show se termine par deux interprétations épiques de « Blood On The Leaves »Le public s’agite, les gens se poussent sous les désirs du rappeur qui exprime sa rage en sautant et criant. Son ami Travi$ Scott, légèrement défoncé, plonge dans le public dans le chaos le plus total. Kanye quitte la scène, lache son micro, les lumières se rallument. Le premier jour du Wireless est fini.

Kanye West Wireless Festival

Written by

Rédacteur en chef et photographe pour enjoytheshow.net.

Rechercher