Now Reading:

Dimanche de juin au We Love Green

Dimanche de juin au We Love Green

Cette année le We Love Green changeait de site pour investir le Bois de Vincennes. Un espace plus grand, pour une programmation audacieuse malheureusement souillée par quelques évènements.

À l’affiche du We Love Green cette année : PJ Harvey, LCD Soundsystem, Diplo, ou encore FKJ, Savages, Minuit, Metronomy en DJ set. Un line up exceptionnel qui se distingue des autres festivals par ses exclusivités : le premier festival de l’année pour PNL, le nouveau show de Air, les dates uniques en France pour Fetty Wap et James Blake.

Une belle programmation entachée par le hasard

Ces 4 et 5 juin, une partie du Bois de Vincennes était donc exceptionnellement privatisée pour accueillir quatre scènes, une cinquantaine de groupe et de nombreux stands de restauration. Le beau temps se serait bien ajouté à cette guest-list mais malheureusement il ne se pointera que le dimanche après-midi… Le samedi 4, c’est un parc boueux qui s’ouvre aux festivaliers avec plus d’une heure de retard.

Il en résulte de nombreuses annulations de concerts et une organisation pointée du doigt par de nombreux festivaliers suite à une sortie de site chaotique dans la boue et le noir en fin de soirée.

Un samedi réussi avec un set planant tout en simplicité pour James Blake

Si le samedi ne restera peut-être pas dans les mémoires du festival, sans considérer les concerts de LCD Soundsystem et PNL qui semblent avoir conquis tout le monde, le dimanche rattrapera largement le coup. La journée commençait pourtant – encore une fois – mal pour le festival avec l’annulation à la dernière minute de la session de Fetty Wap sur la scène Clairière et la diffusion ultra tardive du timetable : il faudra attendre 15h pour avoir des infos sur les horaires de passages !

C’est à 18h30, pendant le set de Savages, le soleil se montre enfin et vient réchauffer des festivaliers ramollis par le temps maussade de la dernière quinzaine. Une autre lumière vient éclairer la journée du dimanche: celle de la voix perçante de James Blake. Le jeune anglais arrive sur une scène ôtée de tout artifice pour interpréter avec ses deux musiciens ses classiques et son dernier album The Colour In Anything. Les profondes notes de « Life Round Here » résonnent et le public est déjà sous le charme, comme hypnotisé.

S’ensuivent « Choose Me » et « Love Me in Whatever Way », deux titres issus du dernier album cité précédemment. Blake poursuit en entamant sa célèbre reprise de « Limit to Your Love » de Feist, le temps semble arrêté, le soleil éclate de mille feux et le son pénètre chaque spectateur figé devant la scène.

« Timeless » et « Hope My Life » viennent compléter la transe, c’est alors que le claviériste passe à la guitare électrique pour interpréter les notes qui lui sont attribuées. Le jeu est minutieux, le batteur vit ses mouvements, pendant que James Blake chante et distord sa voix.

Lorsque le beat de « Voyeur » retentit, le public sort de sa torpeur pour voguer au rythme de la symphonie parfaite qu’offre l’anglais et son groupe. Il en sera évidemment de même pour « Retrograde« , l’un de ses plus grands classiques dont la mélodie sera fredonnée par le public. Le set se clôt sur « The Wilhelm Scream » après 10 titres interprétés sans presque aucune pause, pendant un temps mort, le chanteur précisera qu’il préfère profiter du peu de temps lui étant attribué pour faire le plus de morceaux au lieu de parler.

La douceur du concert et l’impressionnante maîtrise de chaque musicien lui feront pardonner ce léger manque d’interaction. En revanche, le concert aurait peut-être été plus immersif de nuit et avec quelques projections en fond de scène, mais c’est certainement un parti pris du chanteur que l’on respectera.

En bref, le We Love Green 2016 restera dans les mémoires non seulement à cause des conditions météorologiques ou organisationnelles mais aussi pour ses nombreux concerts exceptionnels à l’échelle de la France. En espérant le retrouver l’année prochaine dans les mêmes tons.

Retrouvez plus de photos du festival We Love Green 2016 dans la galerie photos dédiée.

Written by

Rédacteur en chef et photographe pour enjoytheshow.net.

Rechercher