Now Reading:

Le showcase de Travi$ Scott au YOYO

Le showcase de Travi$ Scott au YOYO

Ce jeudi 21 janvier, Travi$ Scott donnait un concert au Palais de Tokyo.

L’été dernier, Travi$ Scott nous régalait en honorant son premier concert en France au Cabaret Sauvage. En ces températures basses hivernales, le rappeur était de retour à Paris dans le cadre de la Fashion Week. Évènement marquant de son séjour dans la capitale: son showcase organisé par Booky dans les sous sols du Palais de Tokyo, au YOYO. Annoncé il y a seulement une semaine, la soirée a très rapidement affichée sold-out.

Un concert placé sous le signe de la Fashion Week

Il était important de bien saisir la notion de « showcase » avant même d’acheter son billet pour la soirée. Le concert, était en effet l’argument majeur de l’évènement mais n’en constituait pas sa totalité. C’est pour cette raison que de minuit à 2H30 du matin, DJ Titaï chauffait la salle. On entend résonner nombreux titres trap/hip-hop récents comme « Facts » de Kanye West et « Hotline Bling » de Drake ou d’autres devenus classiques  d’Eminem et Dr Dre. Le mix est long mais permet de s’offrir quelques verres au bar pendant que la salle se remplie progressivement.

À 3H du matin on entend enfin l’intro de « Mamacita » et Travi$ débarque sur scène pour rapidement mettre les choses au clair et lancer la soirée, la vraie.

Une performance courte mais intense

Difficile de dire que Travi$ Scott n’était pas en forme ce soir là, au contraire, on capte en lui une certaine rage qu’il évacue en criant allègrement dans son micro, lequel étant selon lui mal réglé… Presque trop enthousiaste, il semble déçu du manque d’engouement de certains spectateurs. Du côté des spectateurs justement, c’est une autre déception qui s’éveille lorsque l’artiste quitte la scène après avoir rappé sur seulement cinq morceaux. Estampillée « showcase », il ne fallait pas s’attendre à ce que la performance dure plus d’une heure. C’est au total pendant 30 minutes que Travi$ Scott parcourt la scène.. Il nous présente même « Pornography », le premier titre de son album Rodeo, qu’il chantera accoudé à un vigile. On a évidemment droit à « Antidote » qui déchaîne immédiatement la foule pourtant affaiblie par les trois heures d’attente précédente.

Même si Travi$ a en effet mis du temps à arriver sur scène, il donne ce soir là l’énergie que les spectateurs sont venus chercher et vivre.

Written by

Rédacteur en chef et photographe pour enjoytheshow.net.

Rechercher