Now Reading:

Tory Lanez retourne l’Ancienne Belgique

Ce mardi 14 mars, Tory Lanez se produisait à Bruxelles pour la première fois : résumé du concert.

Le rappeur était déjà venu à Bruxelles en 2016 pour s’afficher en showcase au Bloody Louis. 2017 était l’occasion pour lui d’assurer un premier concert devant ses fans belges désireux de découvrir l’artiste réputé pour ses performances fiévreuses.

Le spectacle est introduit par « Bluejay Season » , dans une déferlante de flashs lumineux, Tory Lanez débarque bouillonnant sur scène devant une salle presque remplie qui l’accueille bras ouverts. S’ensuit « Anyway » , un morceau issu de l’une de ses deux dernières mixtape parues au jour de l’an, ici The New Toronto 2. L’artiste ne tarde pas à retirer sa veste orange pour balancer « What’s Luv » et ainsi basculer sur le second opus du 1er janvier : Chixtape 4.

Le rappeur enchaîne avec « I Told You » , morceau éponyme de son premier album et de sa tournée. Il en profite alors pour s’élancer dans la foule et s’élever par dessus la fosse, abandonnant son t-shirt. Enfin, l’ambiance s’apaise et les rangs se desserent pour laisser place à une interlude R&B et dancehall avec « Trap House » , « Loners Blvd » et le remix de « Controlla » de Drake. La performance se laisse alors glisser vers un ton reggae avec l’interprétation de « Luv » qui s’achève sur une reprise du refrain de « Is this Love » de Bob Marley.

Tory a le mérite d’avoir à ses côtés son DJ mais aussi et surtout un guitariste et un claviériste. Il joue d’un piano imaginaire sur « Proud Family » et exécute « Need a Girl » en deux temps : d’abord accompagné de l’instrumental du track puis seul, aidé des deux musiciens. La formation entame par la suite « Say It » , lead-single qui a introduit l’album I Told You en juillet dernier. Les paroles du morceau défilent en lettres capitales sur le petit écran qui couvre la table du DJ et le public les chante fièrement.

La fin du concert est proche mais le canadien ne semble pas fatigué. Pour remettre le public en haleine il reprend « Dope Man Go » et fonce à nouveau sur les premiers rangs. S’ensuit l’explosif « Litty » sur quoi Tory se fait transporter jusqu’au balcon gauche qu’il escalade par la force de ses bras aidé des fans qui l’extirpent. En redescendant, il perd sa casquette pendant « Dancin' », toujours porté par les spectateurs qui l’amènent sur le balcon droit qu’il enjambe également.

L’histoire se répète alors que « Diego » déchaine les passions et les gradins du fond ont aussi droit à leur rencontre avec le torontois. La prestation se termine alors que le rappeur est encore entouré de fans. Son vigile ne tarde pas à le rejoindre pour l’extraire et lui faire regagner les backstages.

La performance de Tory Lanez est aboutie et révèle les différents visages du rappeur. Reggae, R&B, dancehall et bien sûr hip-hop : toutes les influences du personnage sont passées en revue pendant près de 1h15 de show. Le public belge aura eu le mérite d’avoir été patient et se sera vu offert plusieurs moments de complicité avec l’artiste qui ne semble pas prêt à délaisser son énergie débordante.

Retrouvez plus de photos du concert de Tory Lanez à l’Ancienne Belgique dans la galerie photos dédiée.

Written by

Rédacteur en chef et photographe pour enjoytheshow.net.

Rechercher