Now Reading:

Theophilus London au Nuits Sonores

Theophilus London au Nuits Sonores

Après avoir parcouru les États Unis cet hiver, Theophilus London, s’attaque à la France en se pointant sur la programmation de Nuits Sonores 2015. Retours sur un concert unique.

Arrivé en France il y a une petite semaine, le chanteur s’est produit dans des petites salles mystérieuses et originales sous forme de secret show. En commençant par La Sirène à La Rochelle, le Palm Beach à Biarritz  et dans une église reconvertie en salle de concert : la Suite N°7 de Lille.  Pour finir, Theophilus était programmé au festival de Nuits Sonores à Lyon de 00h30 à 1h30, juste avant son ami Brodinski. Ce show était l’occasion pour lui de profiter d’un éclairage unique et d’un public conséquent.

Des titres totalement différents dans leur interprétation live

C’est sur une intro dubstep que Theophilus London fait son arrivée sur la scène de la Halle 2 du Marché Gare. On se demande si on est bien au bon concert, puis les basses lentes et profondes de « Water Me » s’entament et pas de doute on est au bon endroit. Jouant avec les lumières, le chanteur n’hésite pas à s’orienter de profil pour créer des effets d’ombres appréciables. En revanche, l’absence de poursuite  le dérange profondément : « Turn the fucking light on ! » crie-t-il dans son micro aux techniciens qui ne comprennent qu’à la fin de « Neu Law » les exigences de l’artiste.

Le show peut enfin commencer et le sympathique « Take and Look«  résonne ponctué des mouvements drôles et décalés de l’artiste. Et c’est maintenant que l’on remarque qu’en fait Theophilus London et ses musiciens revisitent entièrement les morceaux : le guitariste insiste violemment sur ses riffs et le chanteur coupe, crie, et remixe ses morceaux à sa sauce. L’effet est assez surprenant au début mais on s’attache rapidement au concept.

Theophilus London Nuits Sonores 2015

Le titre le plus marquant et répété de la soirée restera le fameux Tribe, morceau majeur du dernier album Vibes!. Rappé, « hymné » et « funké » c’est à trois interprétations différentes qu’on aura droit à la fin du concert. C’est aussi le fameux « Wine & Chocolates » qui sera interprété dans sa version remix à ma plus grande déception. En revanche « Flying Overseas » est chanté dans son intégralité sans modifications : un moment unique de calme et de symbiose entre le chanteur et le public.

Theophilus London : un artiste qui mérite d’être connu

Le manque de charisme et la multiplicité des styles musicaux qu’aborde Theophilus peuvent rebuter et c’est très certainement pour cette raison que son dernier album pourtant produit par Kanye West est un échec commercial aussi bien aux États Unis qu’en France. Malgré cela, la Halle 2 est pleine ce soir la mais les personnes présentes – pour la majorité bourrées – ne semblent pas donner d’énorme intérêt à l’artiste, pourtant de plus en plus influent et renommé, qui performe devant leurs yeux. Alors les gens parlent, marchent et déambulent entre les fans, qui eux sont bien présents dans les premiers rangs. C’est en grande partie pour cela que je garderai un mauvais souvenir de ce concert.

Theophilus London s’était en effet dernièrement dévoilé au grand public sur « All Day » – dont l’interprétation aux BRIT Awards a fait parlé d’elle – en featuring avec Kanye West, Allan Kingdom et Paul Mc. Cartney. Mais il a aussi collaboré avec A$AP Rocky sur « Big Spender » qu’il interprétera avec dynamisme durant son show. Ami avec Brodinski, les deux avaient fait un morceau entraînant : « Gimme Back the Night » que Theophilus chantera étonnamment seul ce soir là alors que le français est programmé juste après.

Theophilus London Nuits Sonores 2015

C’est un concert unique et exceptionnel auxquels les festivaliers des Nuits Sonores ont pu assister vendredi soir. Par chance, le concert était filmé et diffusé en live par France Télévision sur Culture Box. Il est possible de revoir le concert dans le player intégré ci dessous. Quittant la scène, Theophilus en profite pour faire des photos avec les premiers rangs, ce qui ravira le coeur des fans l’ayant attendu depuis bien assez longtemps. Les fans parisiens n’ayant pas fait le déplacement auront eux aussi droit à leur part du gâteau le 22 mai prochain au Wanderlust dans le cadre d’un DJ Set.

Written by

Rédacteur en chef et photographe pour enjoytheshow.net.

Rechercher