Now Reading:

The 1975 retourne l’Olympia

The 1975 retourne l’Olympia

Après une tournée européenne reportée, un changement de salle à Paris et un date supprimée à Lyon. The 1975 étaient finalement de retour à l’Olympia le mardi 20 juin pour un show exceptionnel.

Un an après leur premier Olympia pour représenter leur second opus I like it when you sleep for, you are so beautiful yet so unaware of it. The 1975 étaient de retour dans la même salle emblématique de Paris, après de nombreuses péripéties. Le groupe était d’abord prévu au Zénith de Paris et au Transbordeur en février, avant de se faire rétrograder à l’Olympia puis d’annuler la tournée, la reprogramant en juin.

À 20h, le groupe Pale Waves produit par The 1975 est là pour assurer la première partie du show. On retrouve des airs similaires entre les deux groupes, peut-être même un peu trop. Chaque morceau semble être inspiré d’une chanson de The 1975, donnant un résultat déconcertant. Le set est assez énergique et bon, et la chanteuse principale a une très bonne présence scénique. Le single « There’s a Honey » permet au groupe de terminer son set de manière très funk et pop.

Laurent Besson – Caribou-Photo Toute reproduction interdite sans l’autorisation de l’auteur

30 minutes plus tard, les lumières diminuent, les fans s’impatientent et à 21h pile, les structures scéniques s’allument tandis que le premier titre de leur second opus, The 1975 se fait entendre. Puis, d’un coup tout se coupe et les musiciens débarquent pour entamer « Love Me » sous les cris des fans.

Ils enchainent rapidement avec « Ugh », faisant danser les fans sous les néons roses avant d’enchainer sur « Heart Out », single de leur premier album rendant les fans nostalgiques mais ravis. Le ton baisse ensuite et comme d’habitude, verre à la main et cigarette à la bouche, Matty Healy se met à interpréter la ballade « A Change Of Heart » , tout en valsant sur scène. Après ce début assez énergique, le groupe fait une petite pause et les fans en profitent pour souhaiter joyeux anniversaire à Adam Hann.

Laurent Besson – Caribou-Photo Toute reproduction interdite sans l’autorisation de l’auteur

Tout au long du concert, le jeu scénique change et les fonds viennent former des paysages ce qui permet de changer immédiatement d’ambiance en fonction de la chanson qu’ils choisissent d’interpréter. Matty, fidèle à lui-même n’hésite pas à taquiner les fans entre regards et danses langoureuses, et l’interprète en vient même à donner sa cigarette à une spectatrice.

La setlist soignée s’agrémente de chansons instrumentales comme « I like it when you sleep, for you are so beautiful yet so unaware of it » , ou encore « Please be naked » , tout en passant par des titres plus mélancoliques qui correspondent très bien au groupe comme « Paris » et « You ».

Laurent Besson – Caribou-Photo Toute reproduction interdite sans l’autorisation de l’auteur

Puis on arrive à « Loving Someone » , ou le chanteur offre un discours d’amour et de tolérance avant d’entamer la composition, avec les couleurs du drapeau LGBTQ en arrière plan. Le concert se poursuit et avec l’excellent single « Somebody Else » , la ballade romantique « FallingForYou » et l’emblématique « Robbers » repris en coeur. Même engouement pour « If I Believe You » chantée religieusement par le public avant de clôturer le show sur « The Sound » .

La qualité du concert était impeccable, le groupe originaire de Manchester a prouvé encore une fois qu’il avait sa place dans l’industrie musicale, et qu’il sait se produire en live, en offrant un show incroyable, rempli de chants, larmes, danses et cris.

Laurent Besson – Caribou-Photo Toute reproduction interdite sans l’autorisation de l’auteur

La setlist complète du concert :
The 1975
Love Me
Ugh!
Heart Out
A Change Of Heart
An Encounter
Paris
You
I like it when you sleep, for you are so beautiful yet so unaware of it
Loving someone
She’s american
Please Be Naked
Somebody Else
FallingForYou
Robbers
Girls
Sex

If I Believe you
Chocolate
The Sound

Photos : Laurent Besson.

Written by

Rédactrice pour enjoytheshow.net.

Rechercher