Now Reading:

Sampha subjugue le public parisien à nouveau

Sampha subjugue le public parisien à nouveau

Sampha entamait sa seconde tournée solo à Paris ce samedi 10 mars.

À peine quatre mois se sont écoulés depuis le tout premier concert de Sampha à Paris. C’était en novembre au Café de la Danse devant 500 fans envoûtés par la performance sobre et envoutante du chanteur dont l’album Process n’était pas encore sorti. Il aura donc fallu attendre le 3 février dernier pour découvrir le LP tant attendu qui a confirmé le talent de l’artiste.

En visant La Cigale, Sampha mettait la barre plus haut mais cela n’a pas empêché à la salle d’afficher complet rapidement après l’annonce de la date. Il faut dire que le concert ne symbolisait pas uniquement le retour du chanteur à Paris : c’était aussi le tout premier de sa seconde tournée en solo.

Comme lors de sa première date dans la capitale française, le concert commence sur « Plastic 100°C » et « Timmy’s Prayer » : deux morceaux issus de l’album Process dont le public est désormais en possession. Sampha n’attend pas longtemps pour remercier les spectateurs qui ont honoré le nouveau rendez-vous et plusieurs mains se lèvent lorsqu’il demande si certains étaient présents en novembre, au Café de la Danse.

Rapidement, l’artiste a chaud et quitte son bomber. Les lumières se tamisent pour que le titre « Under » soit introduit dans une version live remixée. Sampha agit comme un chef d’orchestre au milieu de ses trois musiciens en agitant ses mains et sa tête en rythme avec la musique. Derrière eux s’étend un long voile blanc coupé d’un demi arc de cercle sur lesquels se réverbèrent la lumière qui prend une teinte orangée sur « Happens » .

Le public reste discret, pendant chaque morceau, hypnotisé par le groupe qu’il félicite avec des applaudissements nourris. Sampha continue le concert sans ses musiciens avec l’interprétation de « Too Much » . L’album Process est mis à l’honneur une nouvelle fois : on découvre « Incomplete Kisses » et « Blood On Me » interprété en crescendo.

Cela fait une heure que le concert a débuté, le chanteur remercie ses collaborateurs dont son batteur (ayant également assuré sa première partie) avant qu’ils quittent la scène pour laisser place à l’interprétation de « (No One Knows Me) Like the Piano » par Sampha, seul. Deux minutes de latence sont alors marquées et le public, impatient,  rappelle le groupe pendant que des techniciens installent des toms sur le côté gauche de la scène.

La formation revient pour s’installer autour des instruments et entamer « Without » . Sampha comprend les intentions du public : « I’m guessing you want some more » et offre « Indecisions » devant de nombreux couples enlacés. Le concert prend ainsi fin, les lumières se rallument sur « Ultralight Beam » de Kanye West pendant que la salle se vide. Toujours dans la simplicité, Sampha a réussit à subjuguer Paris une nouvelle fois grâce à sa voix douce et mélancolique. Après ses concerts en Europe, il partira en Amérique du Nord et en Australie pour finir sur la route des festivals cet été.

Retrouvez plus de photos du concert de Sampha à La Cigale dans la galerie photos dédiée.

Written by

Rédacteur en chef et photographe pour enjoytheshow.net.

Rechercher