Now Reading:

Le Trabendo accueille Rae Sremmurd

Le Trabendo accueille Rae Sremmurd

Hier soir le Trabendo recevait les deux frères du groupe Rae Sremmurd. Retours sur un concert déjanté.

Initialement prévu au Bataclan, le concert des Rae Sremmurd a finalement eu lieu hier soir au Trabendo dans une salle à difficilement remplie. Un public principalement féminin se tasse aux barrières pendant que les amateurs de hip-hop et trap se regroupent dans la fosse. Le coup d’envoi de la soirée est donné par un DJ français qui inclue des titres de rap US et francophone dans son set, on passe de Future à Booba et les spectateurs semblent être réactifs.

C’est aux alentours de 22H que le DJ des Rae monte sur scène pendant que le staff installe soigneusement sur sa table deux bouteilles de champagne et un panier rempli de faux fruits. Voilà pour la scénographie. On en attendait pas plus du groupe et on sait que l’on ne vient pas voir un show mais plutôt s’amuser des deux frères un peu fous.

Rae Sremmurd : une formation déjantée

Les Rae Sremmurd n’ont pas changé depuis leur dernier passage au Paris Hip Hop l’été dernier accompagnés de Big Sean et G-Eazy. Ce soir là ils sont seuls mais n’ont aucunement l’air d’avoir le trac. À peine arrivés sur scène qu’ils ouvrent et secouent une bouteille de champagne pour la déverser sur les premiers rangs. Le premier titre de leur album SremmLife ouvre le concert : « Lit Lit Bic ». Ce morceau et comme beaucoup d’autres de leur registre a la particularité de mélanger une ballade mélodique à quelques verses de rap sur un beat aux basses profondes et aigus enfantins. C’est certainement ce qui fait la force de Rae Sremmurd et qui a participé au succès de leur album cette année.

Étonnamment le groupe ne prend pas la simplicité de passer ses titres les plus accrocheurs dès le début, s’enchaîne donc le moins populaire « We » pendant que le frère ainé Slim Jimmy entame généreusement une bouteille de Hennessy.

Les faux ananas et bananes précédemment installés en décor sont finalement lancés dans le public, avec lequel les frères entretiennent une relation proche. Ils saisissent les téléphones de leurs fans pour se filmer avec, touchent des mains, échangent des regards avec les photographes et premiers rangs. Aucun doute, Rae est à l’aise avec sa scène et son auditoire.

Un concert plutôt respectable

Les frères s’amusent certes beaucoup, mais interprètent tout de même une flopée de titres qu’on ne s’attendait pas à entendre : « Drinks On Us », « Blase », « Illest Walking » viennent compléter la setlist. Au lieu de se réserver la simplicité de jouer 50 minutes comme le font beaucoup d’artistes rap, c’est presque une heure et demie de présence sur scène qui est effectuée. Session pendant laquelle on a évidemment le temps de profiter de versions live malheureusement trop backées des morceaux de leur album.

Entre le single maintenant populaire « Throw Sum Mo » et « Come Get Her » Rae en profite pour faire passer un message qui leur tient à coeur: Vive Paris; choqués, comme tous, des derniers évènements.

Slim Jimmy lâche enfin son whisky bien entamé pour conclure avec son frère sur « No Type » et « Nightcrawler », leur dernière collaboration avec Travis Scott. La prestation des Rae Sremmurd est divertissante et remplie de joie, on se demande cependant si ils pourront renouveler leur concept/message SremmLife – cockail d’alcool, fêtes et sexe – encore bien longtemps. On attend donc leur prochaine production avec impatience!

Retrouvez plus de photos du concert de Rae Sremmurd au Trabendo dans la galerie photos dédiée.

Written by

Rédacteur en chef et photographe pour enjoytheshow.net.

Rechercher