Now Reading:

Un samedi à La Nuit de l’Erdre

Un samedi à La Nuit de l’Erdre

Les Eurockéennes, le Mainsquare, Garorock… Le premier week-end de juillet était dense en fêtes, retour sur La Nuit de l’Erdre, un des festivals les plus prometteurs de l’Ouest français.


Parmi la ribambelle de festivals ayant lieu pendant le premier week-end du mois de juillet cette année, il y avait La Nuit de l’Erdre. Depuis maintenant quelques années, le festival affiche complet plusieurs semaines à l’avance. On se souvient de la venue exceptionnelle il y a 3 ans de Macklemore & Ryan Lewis, de celle de Sting en 2015, et des concerts de The Hives ou M un an plus tôt. Une programmation qui ne cesse d’être alléchante tant par ses exclusivités proposées que par sa diversité. Pour cette 18ème édition, le festival programmait The Cranberries, The Chemical Brothers, Casseurs Flowters, Jain, Jeanne Added, Synapson ou Birdy Nam Nam.

Orelsan et Gringe en symbiose pour un concert décalé

Samedi, le coucher de soleil se fera sur l’entrée en scène d’Orelsan et Gringe avec « Fais les Backs » suivi de près par « Stupide Stupide Stupide ». Les rappeurs livrent un concert fort en énergie, se complètent et débitent à une vitesse folle. En parallèle de leurs interprétations live, les Casseurs Flowters surprennent et amusent les spectateurs avec des animations drôles et décalées : sur « La Mort du Disque », les deux rappeurs cassent et balancent des disques géants en polystyrène sur le public.

Orelsan s’offre un moment de gloire sur « Saint Valentin » qu’il interprétera seul sur la scène pendant que son collègue se sera éclipsé en backstage. La nuit est désormais définitivement tombée lorsque le beat de « Ils sont cools » arrive. Le morceau annonce la fin imminente du concert qui a clairement reboosté les festivaliers fatigués de leur journée de concerts.

Le show épileptique des Chemical Brothers

Les plus courageux restent pour le set des Chemical Brothers programmé pour commencer à 1 heure du matin. Pendant 90 minutes, les frères de coeur mixent leurs classiques en passant évidemment par « Hey Boy Hey Girl », « Got Glint? » ou « Block Rockin’ Beats » et cuisinent leur dernier album sur les désormais célèbres « Go« , « EML Ritual » et « Sometimes I Feel So Deserted » .

Tout l’intérêt de leur concert réside dans la diffusion sur les écrans géants d’animations calibrées pour chaque morceaux. Le show s’entame avec des visuels pop et dynamiques pour lentement transitionner vers des images plus sombres et terrifiantes. À cela s’ajoutent des combinaisons de jeux de lumières et lasers épileptiques qui prennent sens dans l’épaisse fumée recouvrant la scène.

Le site ferme ses portes dans la nuit, laissant les festivaliers regagner leurs tentes ou voitures après deux jours bien chargés. La Nuit de l’Erdre atteint donc sa majorité en s’affirmant définitivement comme un festival de taille moyenne aux grandes ambitions.

Retrouvez plus de photos du festival La Nuit de l’Erdre 2016 dans la galerie photos dédiée.

Written by

Rédacteur en chef et photographe pour enjoytheshow.net.

Rechercher