Now Reading:

Concert nuancé pour Justin Bieber à Lille

Concert nuancé pour Justin Bieber à Lille

La star canadienne a donné son unique concert en France de l’été au Stade Pierre Mauroy en banlieue lilloise à l’occasion du North Summer Festival.

Pour sa première édition, le North Summer avait vu gros : Justin Bieber et Sting en tête d’affiche, accompagnés de Martin Garrix, Klingande, Henri PFR et Ibrahim Maalouf. Les 24 et 25 juin, Live Nation France prenait ainsi ses quartiers dans l’enceinte du Stade Pierre Mauroy configuré au format concert, coupé de moitié.

Le samedi soir, c’est donc Justin Bieber qui devait clôturer la première journée de festivités en exposant son Purpose World Tour. La France avait déjà reçu la production en septembre dernier mais dans sa version prévue pour les arenas. Celle présentée à Lille s’annonçait donc comme une déclinaison plus grande et massive, dédiée pour les stades du monde entier.

Prévu pour débuter à 21H, c’est finalement 20 minutes plus tôt que le chanteur décide de débarquer sur scène. Dans la cohue, les spectateurs se hâtent pour regagner leurs places alors que les lumières se sont déjà éteintes et que l’introduction du spectacle débute. Mains dans les poches, Bieber pointe le bout de son nez sur « Mark My Words » .

Crescendo, la prestation s’accentue dès « Where Are Ü Now » , qui s’ensuit. Les morceaux s’enchainent à un rythme effréné et la setlist ressemble majoritairement à celle proposée lors du dernier passage de Justin à Paris, les 20 et 21 septembre à l’AccorHotels Arena. La différence étant que ce soir, le chanteur semble beaucoup moins motivé que dans la capitale… Avançant d’un pas lent et nonchalant, il interprète ses morceaux sans énergie, laissant souvent le playback ou le public chanter à sa place, même sur le hit « Boyfriend » .

Le public remarque le manque d’énergie de la star mais reste respectueux et concerné par la performance qui reste très rythmée par les danseurs et les nombreux effets pyrotechniques. Le concert proposé à Bercy avait été doté d’une scénographie remarquable et innovante, ici à Lille, le décor semble être simplifié et ne rattrape malheureusement pas le comportement du chanteur.

La scène finit par se vider laissant Justin Bieber, seul débout face à son micro, sur le proscenium accompagné d’une guitare. Il interprète ainsi en accoustique « Cold Water » et « Love Yourself » avant d’être rejoint par son équipe qui relance le spectacle avec « Been You » .

C’est clairement la fatigue qui frappe le chanteur ce soir là, toujours très lent dans sa gestuelle, parcourant la scène de long en large. La magie opère tout de même et les fans semblent se satisfaire du concert qui se poursuit avec « No Sense » et « Company » , deux morceaux issus du dernier album du canadien : Purpose.

Le titre « Hold Tight » met à l’honneur le projet peu médiatisé Journals paru en 2013 et ajoute de l’intérêt à la setlist. Le spectacle devient captivant sur l’enchaînement « As Long As You Love Me » , « Children » et « Let Me Love You » . Trois morceaux sur lesquels les sonorités électros font vibrer l’enceinte du stade.

« What Do You Mean » et « Baby » laissent entrevoir la fin du show. Alors que les lumières s’éteignent à la fin des deux compositions, le public commence déjà à quitter la salle. Pourtant, les danseurs et l’artistes reviennent pour l’unique titre manquant interprété sous une pluie d’étincelles : « Sorry » .

Le comportement de la star canadienne a malheureusement entaché le concert qui s’annonçait pourtant aussi spectaculaire que celui donné à Paris en septembre 2016. Il aura au moins permis aux nombreux fans du quart nord de la France de voir enfin leur idole dans leur région en un lieu unique.

En faisant venir un artiste d’une telle renommée pour son premier volet, le North Summer Festival s’affirme comme un nouvel événement important sur le territoire français. Celui ci doit maintenant relever le défi de proposer une programmation aussi gourmande l’année prochaine.

Retrouvez plus de photos du North Summer Festival 2017 dans la galerie photos dédiée.

Written by

Rédacteur en chef et photographe pour enjoytheshow.net.

Rechercher