Now Reading:

Miley Cyrus à Lyon

Miley Cyrus à Lyon

Le Bangerz Tour de Miley Cyrus faisait étape en France à Lyon et Montpellier, malgré des salles remplies de moitié, la chanteuse a offert un show pour le moins extravagant pendant plus de deux heures.

Miley Cyrus domine les actualités musicales depuis maintenant plus d’un an, entre clips provocants, paroles ambigües et gestes obscènes la chanteuse a réussit à se fonder une toute nouvelle image. Maintenant en tournée, on pouvait la voir performer en live ce samedi à Lyon.

On rentre donc dans une Halle Tony Garnier relookée avec des ballons accrochés à toutes les rambardes. En guise de première partie, les Montpelliérains on eu droit la veille à Sky Ferreira, pour Lyon ce ne sera malheureusement pas le cas et c’est un DJ local qui s’assurera de chauffer la salle. Dommage.

Le concert américain par excellence

Enfin, Miley entre en scène, sortant d’une bouche énorme à son effigie, elle descend un toboggan et entame dans la foulée le dynamique « SMS (Bangerz)«  qu’elle a enregistré en duo avec Britney Spears. Les ballons s’envolent et le public décolle vers une autre galaxie. On se retrouve donc dans un grand show à l’américaine ou tout est démesure.

Voiture sur la scène, femmes nains et géantes en guise de danseur, la chanteuse monte même sur un hot-dog géant pour survoler la fosse. On a assiste à un cirque géant.

Miley Cyrus Lyon

Le passage le plus impressionnant restera à mes yeux ce moment sur lequel Miley Cyrus ramène un chien géant sur scène pour interpréter une ancienne chanson de son catalogue : « Can’t Be Tamed ».

Miley Cyrus Lyon

Miley Cyrus, folle mais mignonne

Entre folie et adrénaline on assiste tout de même à des moments d’exceptions calmes comme par exemple sur « Adore You » ou la chanteuse invite le public à s’embrasser. Ainsi une multitude de couples s’embrassent filmés par une Love Cam : l’ambiance devient cosy et c’est ainsi que Miley en profite pour nous présenter une reprise d’une chanson qu’elle affectionne.
Miley Cyrus Lyon
Et oui car ce concert sera aussi marqué par quatre titres qui ne sont pas du catalogue de la chanteuse : « Lucy In the Sky With Diamonds«  des Beatles, « Summertime Sadness«  de Lana Del Rey, « There Is a Light That Never Goes Out«  des Smiths et enfin « Jolene » de Dolly Parton. Malgré le fait qu’une grande partie du public ne connait pas l’intégralité des morceaux repris, ces moments sont très plaisant car ils permettent de donner un tout autre ton au concert.

On se quitte après deux rappels et une interprétation spectaculaire de l’inoubliable « Party In the U.S.A.«  sous différents effets pyrotechniques. Malgré le prix excessivement élevé des places, la longueur du concert et la qualité de la prestation offerte nous font passer un excellent moment.

Written by

Rédacteur en chef et photographe pour enjoytheshow.net.

Rechercher