Now Reading:

Justin Bieber fait vibrer l’AccorHotels Arena

Justin Bieber fait vibrer l’AccorHotels Arena

Plus de 3 ans après son dernier concert à Paris, Justin Bieber est revenu pour deux concerts à l’AccorHotels Arena.

Le Purpose World Tour et ses 64 concerts à travers le monde posait ce 20 et 21 septembre ses bagages à Paris pour investir l’AccorHotels Arena et se s 20 300 places. Si, en 2013, le Believe Tour y avait fait étape en complément d’un concert à Strasbourg et d’un autre à Lyon (finalement annulé), cette fois ci c’est uniquement Paris qui profitera de la venue du chanteur canadien.

Justin Bieber, plus grand et plus mûr, se dévoile à 21H25, emprisonné dans une cage en plexiglass, l’artiste entonne « Mark My Words » pendant qu’il prend de la hauteur. Muni d’un feutre, il dessine et écrit sur les vitres tout en chantant, microphone à la main. La cage redescend en douceur sur la fin du morceau et Justin en ressort sous la scène pour soudainement réapparaître sur les premières notes de « Where Are Ü Now » . Il part alors à la conquête de son public en arpentant les 3 prosceniums tout en accomplissant quelques mouvements de danse.

Justin Bieber

Sur la fin de « Get Used to It » , il prend de la hauteur sur une plateforme en mouvement. Après être redescendu, il reste immobile sur la pointe du triangle que forme sa scène pour qu’une cage grillagée vienne l’entourer pendant l’intégralité de « I’ll Show You » .

Seul, avec ses musiciens il entame alors « The Feeling » pour ensuite être progressivement rejoint par sa quinzaine de danseurs. Avec « Boyfriend » on fait un saut 4 ans en arrière et les fans en redemandent. Mais l’ambiance retombe peu à peu alors qu’un canapé et une guitare sont installés sur le devant de la scène. Bieber y prend place pour interpréter en accoustique « Cold Water » et « Love Yourself » . Il en profite aussi pour reprendre « Fast Car » de Tracy Chapman et faire découvrir « Look At The Stars » à ses fans, une nouvelle chanson révélée plus tôt pendant la tournée.

Justin Bieber

Une passerelle descend du plafond de la salle, Justin et ses danseurs montent dessus pour « Company » et sautent sur le trampoline géant qui y est attaché. « No Sense » , « Hold Tight » et « No Pressure » viennent rajouter une touche de R&B au show accompagné d’un lâcher massif de fumée. Pendant quelques instants, la scène se vide, les lumières s’éteignent et des jeux de lasers dansent sur un beat électro. Le canadien revient, changé, et interprète « As Long As You Love Me » sur un playback assumé. Le solo de batterie qu’il jouera ensuite fera oublier la maladresse.

Justin Bieber

Ses 16 danseurs le rejoignent et accomplissent une chorégraphie bluffante sur « Children » . Avec « Let Me Love You » , Justin conquiert définitivement le coeur de ses fans qui reprennent le refrain. Le producteur du morceau, DJ Snake, présent dans la salle, ne fera cependant pas d’apparition sur scène. L’artiste marche à contresens sur le tapis roulant menant à l’avant de sa scène en fredonnant les paroles de « Live Is Worth Living » .

Enfin vient le fameux « What Do You Mean » fait sauter en symphonie toute la fosse et annonce malheureusement la fin du concert. Après l’iconique « Baby » , fatigué, le jeune homme s’assied et chante « Purpose » en échangeant quelques regards avec les premiers rangs. Les techniciens installent ensuite un bassin dans lequel une pluie artificielle s’écoule sur les danseurs et Justin Bieber qui performent le dernier morceau du spectacle : « Sorry » . Trempé jusqu’aux os, le canadien remercie Paris pour ces deux soirées.

Justin Bieber

Si la majorité des titres que Bieber présentera à son public ce soir là ne seront pour la plupart pas chantés en live, le chanteur se rattrape avec un show époustouflant. Une scénographie hors-norme, de la pyrotechnie à outrance et des chorégraphies impeccablement réalisées, tels sont les éléments que l’on retiendra de ces concerts à Bercy.
Justin Bieber

Retrouvez toutes les photos du concert de Justin Bieber à l’AccorHotels Arena sur Flickr.

Written by

Rédacteur en chef et photographe pour enjoytheshow.net.

Rechercher