Now Reading:

D.R.A.M. impose son style au Badaboum

D.R.A.M. impose son style au Badaboum

Attendu depuis longtemps, D.R.A.M. a enfin mis les pieds dans la capitale française pour s’y produire.

C’est dans un Badaboum qui peine à se remplir que Shelley Marshaun Massenburg-Smith (de son vrai nom) se produit ce vendredi 24 février. Les parisiens ont pourtant de la chance : l’artiste a annulé quelques jours plus tôt la quasi totalité des dates de sa tournée européenne pour ne conserver que ses concerts à Amsterdam, Londres et Paris. Les allemands, suisses, italiens, belges… devront attendre qu’il revienne en Europe au prochain hiver : en décembre.

Le concert produit par Allo Floride fini néanmoins par accueillir deux bonnes centaines de spectateurs. Tous venus pour découvrir en live le proche collaborateur de Kanye West, Chance the Rapper et surtout l’interprète de « Broccoli » qui débarque sur scène à 21h45.

Il entame sa performance comme son premier album Big Baby D.R.A.M. paru en octobre dernier avec le titre « Get It Myself » . Le concert devient tout de suite plus dansant sur « Outta Sight » repris par le public qui accueille le rappeur chaleureusement dans la petite salle propice au rapprochement des deux parties. Évidemment, Does Real Ass Music (la signification de son accronyme) n’oublie pas de célébrer ses précédentes compositions en interprétant « Signals » , morceau issu de sa mixtape Gahdamn et le très festif « Cha Cha » .

Enfin, le chanteur enlève les couches de vêtements qu’il a sur le dos pour saluer ses fans dont les bouches esquissent des sourires de satisfaction honnêtes. Le son est bon et l’ambiance aussi : « Cute » et « In A Minute » attisent l’atmosphère cosy qui se crée naturellement entre les spectateurs et l’artiste.

« Cash Machine » est accueillie avec un bonheur prolongé par l’interprétation de « Broccoli » qui se termine par un saut dans la foule de la part du rappeur. Celui-ci revient sur scène pour faire ses au revoir au public du Badaboum et s’échappe en vitesse en coulisses emmenant avec lui deux jeunes filles du premier rang. Le concert ne semble pas terminé mais l’attente s’éternise et les organisateurs annoncent la fin du concert.

Alors que la salle commence à se vider, D.R.A.M. et son DJ réinvestissent la scène pour balancer une nouvelle fois « Broccoli » dans la surprise générale. De nouveau et pour de bon, D.R.A.M. s’en va, laissant derrière lui 45 minutes de show remplies de bonne humeur et de vitalité. Son retour en Europe à la fin de l’année lui permettra peut-être, on l’espère, de revenir faire un concert à Paris.

Retrouvez plus de photos du concert de D.R.A.M. au Badaboum dans la galerie photos dédiée.

Written by

Rédacteur en chef et photographe pour enjoytheshow.net.

Rechercher