Now Reading:

Disclosure en concert à Lyon

Disclosure en concert à Lyon

Sur la fin de sa tournée, le duo d’électro-pop anglais Disclosure faisait étape à Lyon.

Initialement prévu pour avoir lieu au Transbordeur, mais face à la demande c’est finalement à la Halle Tony Garnier que les frères Lawrence se sont produit. Déjà passés à deux reprises à Lyon, notamment lors du festival Nuits Sonores en 2013, Disclosure jouait mercredi soir devant plus de 5000 personnes réunis pour les voir.

La première partie assurée par DJ Pomo installait une ambiance lounge, la performance des deux frères a quant à elle littéralement électrisé la foule en cette soirée hivernale.

Disclosure réinvente la scénographie des concerts électro

Si assister à la performance d’un DJ peut paraître inintéressant pour certains, celle de Disclosure ne l’est en aucun cas. En effet on découvre les deux frères juchés sur une scène surélevée, chacun entourés de ses instruments respectifs. L’ainé s’occupe de sa guitare électrique, son pad et d’une cymbale tandis que le cadet tambourine sur sa batterie et gère la table de mixage. Pendant l’intégralité du show, le jeu de Howard et Guy Lawrence est accompagné de nombreux effets visuels mis en place sur les écrans et projecteurs.

C’est un morceau de leur tout premier album Settle qui ouvre leur performance : la mélodie de « White Noise » résonne et conquiert le public qui délaisse les gradins pour s’entasser dans la fosse. L’entrainant « F For You » est joué sans transition, avec en prime l’interprétation en live des lignes de Howard, reprises en coeur par les fans aux premiers rangs.

Un concert qui ne laisse pas place à l’improvisation

Disclosure enchaîne les titres, leur dernier album Caracal est feuilleté : « Jaded », « Echoes »… Sans se mentir, on admet que ce qui marche chez les deux anglais c’est leurs collaborations avec des chanteurs pop à réputation internationale. On peut alors se demander ce à quoi ressemble ces morceaux en featuring en live. Il faut reconnaitre que le résultat est étonnamment saisissant : la voix d’Abel Tesfaye de The Weeknd, celle de Lorde et celle de Sam Smith sont présentes et mises en image par des dessins colorés diffusés sur l’écran géant auquel les frères font dos. Ainsi, si certains dansent et s’enivrent dans la fosse, d’autres, plus discrets, trouveront plus de confort en gradins pour chanter les paroles de ces morceaux iconiques. C’est d’ailleurs sur les notes de « Latch« , en featuring avec Sam Smith, que les Disclosure font leurs adieux à la Halle Tony Garnier.

On est vite séduits par les frères Lawrence qui semblent prendre du plaisir à clôturer leur Caracal Tour en passant par Lyon. En revanche, on regrettera peut-être le manque de souplesse dans leur concert. Tout est statique : la scénographie, la setlist et les expressions des musiciens. Même le rappel pour les deux derniers morceaux est une mise en scène. Ce sera le seul petit bémol à noter pour ce concert qui s’est fait attendre.

Retrouvez plus de photos du concert de Disclosure à la Halle Tony Garnier dans la galerie photos dédiée.

Written by

Rédacteur en chef et photographe pour enjoytheshow.net.

Rechercher