Now Reading:

Chris Brown : bilan mitigé de son concert à Bercy

Chris Brown : bilan mitigé de son concert à Bercy

Live report du show de Chris Brown à l’AccorHotels Arena.

Révélée il y a seulement deux mois, la tournée One Hell Of A Nite de Chris Brown passant par Paris, Montpellier et Lyon était un pari risqué pour l’artiste. Étonnamment, ce samedi 28 mai, l’AccorHotels Arena semblait bien remplie. Les (trois !) premières parties y étaient aussi, certainement pour quelque chose puisque Casey Veggies, August Alsina et Hoody Baby partageaient l’affiche avec l’artiste depuis quelques semaines.

One Hell Of a Nite Tour : une tournée sans âme?

Chris Brown débarque à 21:45 sur scène pour entamer son set. Un bon début car à Montpellier le 25 mai, le chanteur s’est pointé à 23:00 ! « Fine By Me« , issu de son dernier album Royalty est le titre qui donne le coup d’envoi de la soirée. D’emblée, la scénographie impressionne par sa richesse : des écrans géants partout, de nombreux effets de pyrotechnie justement dosés sur les refrains et une avancée de scène en forme de triangle qui rappelle légèrement la dernière tournée de Katy Perry.


Mais dès « Deuces » la magie du spectacle s’efface rapidement pour laisser malheureusement place à des animations basiques. L’ambiance retombe doucement et on redécouvre un à un les morceaux du répertoire proche et lointain de Chris Brown : « Liquor », « All Eyes On You » de Meek Mill, « New Flame »… les titres s’enchaînent à une vitesse assez folle et la liaison entre chacun est bâclée. Aucun fil rouge ne lie au final les différentes facettes de performances que nous présente le rappeur de Virginie. Un semblant de trame est évoqué au début du show mettant en scène un jeune grapheur dans un cartoon mais rien n’est repris par la suite.

Si Chris démontre une énergie explosive sur scène en enchaînant ses chorégraphies avec sa dizaine de danseurs, l’univers accompagnant la performance est au final sans logique et vide.

Un set complet mais long

Après avoir fait obstruction du décor qui au final, n’est que prétexte, on peut s’intéresser à la voix de Chris Brown qui tient particulièrement bien en live. Peut-être même un peu trop : sur « Only« , « Show Me » ou « Post To Be » on remarque un léger playback… En revanche sur « Back To Sleep », interprété en duo avec August Alsina, le direct est bien présent même si la performance s’éternise et endort légèrement le public.

Le problème semble être là dans le set de Chris Brown pourtant très fourni : en tout ce sera presque 50 titres qui seront joués ce soir. Certains, évoqués très rapidement et d’autres plus sérieusement abordés comme « Loyal » et « Ayo » qui viendront clore le concert. Peut-être aurait-il été plus intéressant pour l’artiste d’interpréter moins de tracks pour laisser place à plus de profondeur sur d’autres.

Le One Hell Of A Nite Tour n’est clairement pas la tournée du siècle. Préparée certainement trop rapidement, la setlist, les enchaînements, les morceaux, ne racontent malheureusement rien de sensé. On se contentera en revanche des mouvements de danse de Chris Brown qui, qu’on l’accepte ou non, reste un showman bourré d’énergie au répertoire devenu maintenant un classique.

Retrouvez plus de photos du concert de Chris Brown à l’AccorHotels Arena dans la galerie photos dédiée.

Written by

Rédacteur en chef et photographe pour enjoytheshow.net.

Rechercher