Now Reading:

Big Sean et Rae Sremmurd en concert commun à l’Olympia

Big Sean et Rae Sremmurd en concert commun à l’Olympia

Le Festival Paris Hip-Hop proposait cette année une programmation réunissant des artistes français et internationaux. Ce 6 juillet, le festival investissait l’Olympia pour y réunir trois artistes américains qui montent : Rae Sremmurd, G-Eazy et Big Sean.

Heureusement que la climatisation de l’Olympia était là pour accueillir les 2000 personnes présentes en cette journée de canicule. À peine installé, le premier concert commence déjà. Il faut dire qu’avec trois groupes programmés en une seule soirée, mieux vaut que celle ci commence tôt.

Rae Sremmurd surexcite les parisiens

C’est les frères Khalif et Aaquil Brown, plus connus sous le nom de Rae Sremmurd, qui investissent la scène en premier aux alentours de 20h. Il en faudra peut pour chauffer le public : le premier titre interprété sera « Lit Lit Bic » , étant aussi le premier track de leur album SremmLife. La complicité entre les deux adolescents est palpable, chacun crie dans son micro pour chanter leurs rimes.

Déjà en transpiration, Rae balance son « No Flex Zone«  qui vient faire jubiler les spectateurs de cette joyeuse fête fraternelle. Les bouteilles d’eau sont lancées dans le public, la scène est un véritable terrain de jeu et devient rapidement trempée. Ils aiment s’amuser et ça se voit ! Slim Jimmy (Aaquil) se fait parfois un peu plus discret, peut être pour soulager sa jambe, lourdement endommagée le mois dernier lors de leur performance au Governor’s Ball à New York. Le public entre aussi dans la danse, d’autant plus lorsque Big Sean rejoint Rae sur scène pour interpréter avec eux le titre « Yno » . C’est enfin le titre le plus attendu qui résonne dans la salle : « No Type » . Les paroles simples et semi-provocantes sont reprises par tout le monde. Heureux et satisfaits, les deux frères repartent en backstage, ils sont attendus plus tard dans la soirée à l’Hippodrome de Longchamp.
Rae Sremmurd Olympia

Big Sean expose brièvement son Dark Sky Paradise

Après une performance de G-Eazy, c’est à Big Sean de revenir sur scène, changé et vêtu de noir, pour présenter son dernier album au public parisien. Accroupi sur la table de mix de son DJ, Sean entame sa prestation par « Paradise » que le public reconnaît immédiatement aux notes graves qui symbolisent le morceau. Le rappeur de Détroit est sur scène depuis seulement 5 minutes et impressionne déjà par sa facilité à débiter les verses du titre.  All Your Fault, habituellement chanté avec Kanye West est par la suite interprété avec brillo, tout comme beaucoup de titres signés G.O.O.D. Music : Mercy, Don’t Like ou Clique.   Bien qu’ayant beaucoup changé depuis ses débuts, Big Sean n’hésite pas à offrir à ses fans de nombreux anciens morceaux comme « Higher » , « Beware ou My Last » . On s’étonne même à l’entendre rapper le refrain de « Sanctified » , titre de Rick Ross trop rapidement oublié l’année dernière. Blessings et le fameux « I Don’t Fuck With You » sont bien évidemment exposés au public de l’Olympia et ravissent les festivaliers d’un soir. Sean donne même un rappel pour rapper une seconde fois sur « A$$ » , tube de Nicki Minaj qui l’a grandement propulsé lors de sa sortie. Big Sean Olympia

Une soirée sympathique organisée pour la 10ème édition du Festival Paris Hip-Hop

Le Festival Paris Hip-Hop fêtait cette année ses 10 ans. Ce festival a le mérite de proposer chaque année pendant quinze jours des concerts d’exceptions en faisant venir des artistes uniques dans la capitale. En 2013 c’est par exemple Frank Ocean qui a eu l’occasion de se produire au Zénith de Paris dans le cadre de ce festival. Cette année, l’organisation a même réussi à convier le Wu Tang Clan dans cette même salle. Bien organisé et agréable, on gardera un très bon souvenir de ce 6 juillet à l’Olympia.

Written by

Rédacteur en chef et photographe pour enjoytheshow.net.

Rechercher